Le Psychogestionnel



Technique de réparation des blessures, basée sur la visualisation (Thérapie brève)


Si nous souffrons aujourd'hui, adulte, de certaines situations ou de l'attitude de certaines personnes, c'est que cela nous rappelle une situation ou une personne que nous avons côtoyée quand nous étions enfant. A cette époque, nous subissions le monde des adultes, nous en étions dépendants.

Aujourd'hui, il est important de réaliser que  c'est l'inscription, la mémoire du vécu de l'enfant qui se réactive et nous fait souffrir .  Pris dans la résurgence du vécu douloureux, nous n'arrivons pas à prendre la distance nécessaire et nous nous retrouvons comme un petit enfant devant autrui.

Cette démarche thérapeutique dans laquelle nous allons voir ce dont l'enfant en nous a besoin et le lui apporter, permet de guérir cet étage de nous-même, de mettre en conscience nos comportements et d'enlever la charge douloureuse du vécu.

Il n'est pas nécessaire de chercher les souvenirs, seule nous intéresse la représentation de cette part de nous-même et notre rencontre avec elle. Nous ne retournons pas dans le passé, nous faisons par cette approche la réparation des blessures anciennes.

Ce faisant, nous ramenons vers nous cette partie, l'enfant en nous, que nous avons laissé sur le chemin. Nous l'avons laissé en arrière pour ne pas souffrir, par peur de ne pas arriver à gérer le trop plein émotionnel ou le trop grand vide et nous avons pris l'habitude d'avancer dans la vie amputé de cette précieuse part de nous-même.


« Faire la paix avec son passé pour aller de l'avant avec confiance »
En pratique :

    Les séances sont espacées de 3 à 4 semaines
    La séance dure 1 h à 1 h 15
    Le nombre de séances nécessaire est propre à chacun (6 à 10 séances en général).

Copyright © 2017. Tous droits réservés.
Sant'Elia / Cassino
mardi 30 mai 2017